Lifestyle Green, Running, Voyages

Mon année 2018 : le bilan

Pour ce dernier article avant 2019, je vais essayer de revenir sur l’année écoulée. Mais comment revenir sur une année si folle en rebondissements qu’elle semble en avoir durée deux ! 2018 a été une année de nouveaux défis sportifs, de voyages, d’expérience en solitaire mais aussi et surtout une expérience professionnelle dont je me rends à peine compte.

Quand je vois les rétrospectives 2018 sur les réseaux sociaux, j’ai parfois l’impression que mon année à moi n’a rien eu de si fou, que je ne fais que faire des allers-retours entre Nice et Paris. Et c’est vrai que j’en ai fait des allers-retours ! Pas moins de 59 trajets en train sur l’année, soit presque 5 par mois. Je pense que mon abonnement TGV Max a été plus que rentable …

Ma nouvelle vie en auto-entreprenariat

Cette année 2018, je l’ai surtout commencée avec une déception personnelle, mais convaincue en ma capacité à rebondir. Et tant mieux, parce qu’avec ma nouvelle vie d’auto-entrepreneuse, mon retour dans le sud, et mon projet de run culturels, il a fallu en avoir des ressorts. De la motivation et des convictions aussi. Continuer à croire en soi, en son projet et ses idées. Continuer même face aux déceptions, professionnelles ou personnelles. “Success is an iceberg” : derrière chaque succès se cache beaucoup de travail, d’échecs et parfois même, d’envies de renoncer. Je n’en ai pas forcément parlé ici ou sur les réseaux, mais même si je sais aujourd’hui que cette année de sacrifices (social, financier …)  en a valu la peine, ça n’a pas toujours été évident de mener mon idée à devenir une entreprise.

L’évolution de Visit&Run

Le 1er février 2018, Visit&Run est né avec le premier run culturel à Paris, en partenariat avec Côme. Je remercie énormément Julie d’avoir cru en moi, en mon idée, et de m’avoir proposé d’utiliser les restaurants Côme pour vous accueillir.

S’en est suivi un rendez-vous mensuel, une douzaine de thèmes, des découvertes et des tests de marques comme Adidas, New Balance, Altra, Gayaskin, Kind Leggings, Baouw, Balasana, Kalenji, pour vous offrir toujours plus ! Parce que vous avez été au centre de mon attention. Vous faire passer un bon moment entre sport, culture et plaisir a été mon objectif de l’année. Essayer de vous faire rire avec mes blagues nulles aussi, mais ça, je ne suis pas certaine d’avoir rempli l’objectif ahah !

J’ai eu des hauts, des bas, j’ai parfois cru ne plus vous donner envie, mais j’ai persisté. Je me suis même essayé à Marseille (ce qui ne fut pas une complète réussite), et à Nice (sous un format un peu différent, pus axé sur le tourisme pur).

J’ai aussi commencé à m’associer à Patate, afin de vous proposer des sorties le week-end. J’ai totalement accroché avec la philosophie de Dominique, la fondatrice !

Mes trois plus beaux succès ont été :

  • mon parcours sur le Street-art dans Paris Est
  • le Visit&Run en l’honneur de #WeAreTheOrca
  • le Visit&Run de Noël pour l’association Kynarou

Et mes intentions pour 2019 ?

Vous mettre des étoiles dans les yeux efface absolument toutes les difficultés, et en 2019 l’aventure va continuer … légèrement différemment. Visit&Run évolue en changeant de nom (pour un souci de non-similarité avec des marques déjà existante), et les RDV seront quasi systématiquement liés aux événements de Patate Paris.

D’ici quelques jours/semaines, un nouveau site va naître, pour vous proposer les nouveaux RDV de run culturels à Paris ou ailleurs, et les différentes prestations possibles pour les professionnels. Pour rester au courant, je vous invite à me suivre sur Instagram ou Facebook.

Ma vie de rédactrice freelance

J’en parle de manière épisodique sur les réseaux, mais depuis cette année, je suis également rédactrice freelance … ou pigiste ! J’ai eu l’occasion de faire deux gros reportages pour Turbulences Presse, dans feu Run Magazine, et un magnifique pour Nature Trail. J’ai également été correspondante locale pour Nice-Matin, ce qui m’a donné l’occasion d’interviewer Morgane aka Little Gypsy pour son mouvement #WeAreTheOrca. J’ai aussi écrit du contenu, plus axé blog, dont ma plus grande fierté revient à ce que j’ai créé pour VanBreak Malaga. Je suis heureuse d’avoir pu m’essayer à la photo et la vidéo au cours de cette année, en plus de l’écriture.

 

Mes intentions pour 2019 ?

Je déménage à Paris début janvier pour devenir chef de rubrique Bien-Être pour le média “Les Eclaireuses” ! C’est l’évolution que j’attendais sans savoir si j’avais le droit d’y croire, et je suis plus qu’heureuse de cette nouvelle expérience qui se profile !

Mon année sportive

Certains ici me suivent peut-être plus pour mon activité sportive que professionnelle. Et cette année a débuté très fort avec le défi fou de me lancer sur un trail de 60km à la Sainte-Victoire ! Idée lancée par Cam Dewoods, que j’ai suivi avec l’envie de me réaliser et d’avancer vers ce qui m’avait toujours fait rêver. Ce 60km devait être une étape vers l’ultra-trail. Je me suis entraînée seule et avec détermination, en me faisant des sorties de plusieurs heures dans mes montagnes. Entre temps, je me suis essayée sur le format court (18km) de l’EcoTrail, et j’ai adoré ce changement de profil et de technicité. C’était de purs moments de bonheur !

Trail Sainte Victoire
Trail Sainte Victoire

Mais le jour J, j’ai fait une mauvaise chute. Je me suis relevée, j’ai essayé de continuer jusqu’à ne plus être capable de marcher sans boiter … et j’ai dû arrêter ma course à 42km et 2500+ environ. Ça a été une peine immense, j’ai rarement autant pleuré, et même aujourd’hui le souvenir m’émeut. Je m’en suis pas trop mal sortie pourtant : entorse avec hématome sur le ligament, déchirure osseuse sur le dessus du pied mais avec une simple gêne dans des chaussures un peu trop serrées, et une cruralgie vite guérie avec du repos et de bons décontractants musculaires. J’ai surtout eu mal à mon mental, et cet incident a régi le reste de mon année sportive.

J’ai repris avec un des trail de la Vésubie, de 25km. J’y ai fait 2 beaux vols planés mais j’ai adoré. Puis en juillet avec deux dossards en moins d’une semaine pendant le Trail des Passerelles de Monteynard ; un 28km avec une petite hypoglycémie mais que j’ai finis avec le sourire, et un 25km que j’ai fini avec un sprint final, de la joie et une fierté incroyable. Grâce à ces deux trails, j’ai retrouvé mes sensations en trail !

Et c’est pourtant sur la route que j’ai réussi à atteindre mes objectifs cette année. Outre mes 10km aux alentours de 50min sans préparation qui signent ma progression et mon aisance grandissante, c’est sur le marathon de Tours que j’ai eu la joie de progresser. Et ça, ça a été possible grâce à mes amies Solène et Maud, sans qui je n’aurais pas pu si bien m’entraîner, ni finir. C’est le marathon le plus difficile mentalement que j’ai pu faire. Non pas pour l’allure, mais pour ses longues lignes droites sans signe de vie, sa pluie en continu, son manque de vigueur et d’entrain. J’ai eu 100 fois l’envie de m’arrêter, mais j’ai continué. Je suis allée au bout de ce pourquoi j’étais venue, et j’ai eu ma belle victoire avec 17min de moins que mon dernier marathon, soit 4h11.

Après ce marathon, j’ai eu un peu de mal à retrouver ma motivation et je me suis laissée un peu envahir par le travail et les changements qui se profilaient déjà. J’ai quand même fait Marseille-Cassis avec 30 min de moins que 2 ans auparavant, et j’ai fait en partie (par soucis d’horaires de train) le 20km de Paris où j’ai accompagné mon amie Marion. Mais l’envie de continuer à me préparer pour mes prochains défis était déjà bien présente, et je me suis inscrite en club d’athlétisme en octobre. Objectif : revanche sur la Sainte-Victoire et découverte de nouvelles façons de courir comme avec le cross par exemple !

J’ai quand même signé pour un dernier défi début décembre avec le 30km de l’Hivernatrail, où j’ai à nouveau fini dans la douleur avec une inflammation du péronier. J’ai mis une nouvelle fois mon mental à l’épreuve. Aujourd’hui, j’en suis convaincue, mon mental est mon meilleur allié dans ma pratique sportive.

img_6339

J’aurais également continuer à pratiquer le yoga en délaissant un peu le vélo et la natation. J’y ai trouvé beaucoup de bienveillance, et une discipline qui s’accorde avec ma pratique de la course à pied et ma façon de l’envisager.

Et mes intentions pour 2019 ?

L’année qui va venir me semble encore difficile à programmer avec toutes les nouveautés professionnelles. Cependant, je sais déjà que je prendrais ma revanche sur la Sainte-Victoire le premier week-end d’avril. En amont, je me lancerais sur le 30km de l’Ecotrail, puisque je déménage à (nouveau à) Paris, c’est une bonne occasion de me tester sans aller trop loin. J’aimerais également réaliser le Trail du Volcan à la Réunion, mais ce dernier est à confirmer. Et pour la suite, je n’ai aucune visibilité.

Je sais pourtant déjà que je m’organiserais des week-ends d’aventure et de trail, que ce soit dans ma ville natale ou ailleurs en France ; la nature m’est indispensable et trop peu présente à Paris.

Et côté voyage …

J’aurais beaucoup bouger en France cette année. Paris est en tête de liste de mes voyages, mais ça aurait été principalement professionnel. J’ai également souvent été à Strasbourg et Marseille pour voir mes ami(e)s.

Le plus beau de mes voyages 2018 restera le Québec. En 2017, j’ai obtenu mon PVT, chose à laquelle j’avais longtemps rêvé. Puis Visit&Run est arrivé et mes envies ont changés. Je n’ai donc pas validé mon permis, mais je me suis offert 3 semaines de voyage autour du Québec, avec un retour à Montréal, ma ville de coeur. J’y ai fait un road trip en solitaire, j’ai fait de magnifiques rencontres, de belles chutes dans la neige encore présente, et je me suis ressourcée.

Mais j’ai également exploré la partie outdoor du voyage, avec plusieurs expériences dans le Verdon (trottinette de descente, rando aquatique dans les Gorges) grâce à Haute Provence Outdoor, et toute seule, avec de la rando-bivouac dans la Vallée des Merveilles. Je suis partie vers Chamonix aussi, pour quelques jours de rencontres et de randonnée avec Astrid et son chéri.

Enfin, j’aurais voyagé à Rome avec ma soeur. On ne partage pas les mêmes passions, et je sais que je ne l’emmènerais plus randonner comme en Croatie, mais je pense que ce voyage annuel entre soeurs est une jolie tradition qu’on est en train d’instaurer.

Enfin, le voyage en Andalousie, réalisé pour VanBreak Malaga, est un de mes plus beaux souvenirs de 2018. La beauté de ce coin d’Espagne est indescriptible !

Et mes intentions pour 2019 ?

J’aimerais beaucoup revoir Amsterdam et/ou faire une ville du Nord de l’Europe. J’ai également un voyage à La Réunion à peaufiner. Ça risque d’être une aventure incroyable avec mon amie Stéphanie qui est actuellement la meuf la plus badass que je connaisse.

Je vais essayer de prévoir plusieurs week-ends d’aventures, et j’ai notamment en tête un week-end de préparation sur la Sainte-Victoire avec une nuit au Prieuré (à voir si c’est réalisable avant avril).

Enfin, j’espère pouvoir allier voyage et running avec un marathon dans une nouvelle ville européenne, mais aucune idée de lieu pour le moment.

Sans oublier les rencontres !

Je ne pouvais finir sans un mot de la fin sur les rencontres. En déménageant, on fait petit à petit le tri entre les vraies amitiés et les « copinades ». Je l’ai appris parfois à mes dépens, et même si c’est parfois triste j’ai su aussi reconnaître mes vrais piliers. Certains sont là depuis longtemps (meilleurs amis, famille), d’autres ont pris une place importante ou ont été des rencontres d’une belle douceur avec des valeurs partagées.

Puis, il y a eu vous tous, vous qui êtes venus à mes événements. Vos petits mots, votre soutien … C’est incroyable de rencontrer autant de monde bienveillant sur ces événements !

Bref 2018 aura été une année riche, très riche (mais pas financièrement ahah), et j’ai vécu beaucoup de choses incroyables. C’est la deuxième année où je prends conscience de mon évolution. Une évolution positive même si elle n’est pas faite que de joie.

 

Le passage à cette nouvelle année ne sera en réalité qu’une continuité dans les choix que je fais pour essayer d’être en accord avec moi-même. N’attendez pas obligatoirement le début de l’année pour mettre en place des intentions et de nouveaux projets (sauf si pour créer votre statut d’auto-entrepreneur, mais ça c’est administratif). Vivez et croyez en vous ; ça n’est pas facile tous les jours, et vous aurez souvent envie d’abandonner, mais il n’y a pourtant pas plus grand bonheur que de se réaliser peu importe les objectifs que ça soit de prendre son vélo le dimanche ou de réaliser un marathon, que ça soit de tenir un agenda pour son travail ou que de faire une reconversion. L’important c’est de trouver cette petite ou grande chose qui vous donnera le sourire.

Belle fin d’année à vous, et à l’année prochaine pour …

(Par)courir autrement !

Camille Courtenvert

6 réflexions au sujet de “Mon année 2018 : le bilan”

  1. Coucou
    Bravo pour tous ce que tu a réalisée en 2018 et temps de beau projet pour 2019. Je suis vraiment heureuse de te suivre depuis bientôt 1 an de voir l’évolution de ton entreprise mais aussi de tes projets sportifs, et encore temps de belle choses en vue pour 2019 bravo pour ton poste de rédactrice à Paris!
    J’espère te croiser sur l’écotrail de Paris =)
    D’ici la plein de belles choses pour toi et tes projets
    Au plaisir de continuer a te lire
    Pauline

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s