Running, Trek & Randonnée, Voyages

Activité outdoor #6 : une journée à Chambéry

Quand on vit dans une grande ville, on a souvent un manque de nature. On scrolle son feed Instagram en poussant des souffles désespérés devant les photos de montagnes, et de plages paradisiaque. On a qu’une envie : s’y téléporter ! Et si je vous disais que c’était (presque) possible en une journée seulement ?

Voilà un petit moment que je n’avais pas écrit sur le blog ! Raison est (et si vous avez lu mon dernier article vous le savez) que j’ai déménagé à nouveau à Paris et que j’ai commencé deux nouvelles missions freelance qui me prennent beaucoup de temps. Je suis heureuse de mon travail, j’aime bien Paris … mais avant même d’y revenir je savais déjà que je serais en manque de montagne. Et ça n’a pas manqué !

En début de semaine dernière, j’avais déjà des envies de nature. Etant encore abonnée à TGVMax, j’ai regardé qu’elles étaient mes possibilités pour rallier une ville proche des montagnes, et surtout avec des départs de sentiers pas trop loin de la gare. C’est comme ça que j’ai choisi Chambéry. Une petite ville savoyarde que je n’avais encore jamais visitée !

La micro-aventure trail à Chambéry

Quelques jours avant, je regarde la météo, et –oh joie!– il fera grand soleil ! J’en profite pour demander les bons plans de sentiers à mes abonnés, et je reçois plusieurs messages me conseillant de supers sentiers … qu’il faut nécessairement rejoindre en voiture ! Heureusement, une abonnée me parle de la randonnée « Grande Montagne » sur VisoRando ; c’est parfait, le départ est au coeur de Chambéry !

Le trajet Paris – Chambéry

Vous l’aurez compris, j’ai donc pris le train … à 6h49 ! Un peu tôt pour un samedi, mais je me lève sans problème (et les yeux un peu collés) quand je sais ce qu’il m’attend. Le trajet est rapide et j’arrive avant 10h à Chambéry, après une petite sieste dans le train. Le soleil m’attends, et je mets de suite mon GPS pour rallier le départ du sentier. J’aperçois la montagne derrière les immeubles, et je ne peux m’empêcher de sourire.

Le parcours trail de Chambéry à la Croix de la Coche

J’ajuste mon sac, j’allume ma montre GPS … et comme ça, au milieu de la place, je me mets à courir, le téléphone dans la ceinture du legging (p.s. : c’est la petite astuce pour le garder « au chaud » quand il fait froid dehors et que la batterie descend en flèche). Je me sens un peu gauche, j’ai l’impression que tout le monde me regarde, mais je sais pertinemment que des impressions liées au fait que je sois seule. Tout le monde se fiche que je sois en train de courir ou non, et c’est pareil pour vous si jamais vous partez seul(e) 😉

Je sors rapidement des ruelles pour me retrouver face à une petite côte menant à un parc. Parc où la balade semble très grimpante ! Personnellement, j’aurais appelé ça un devers en terre avec des arbres, mais bon, quand faut y aller, faut y aller 💩 Je monte vite dans le rouge, et je profite de l’excuse « attends est-ce que je suis sur le bon chemin » pour m’arrêter un peu.

Après le parc, ça grimpe encore sévère, mais petit à petit je m’éloigne de la ville. Moins de voiture, quelques maisons, de jolis sous-bois et enfin, la première récompense : une immense vue sur les montagnes ! C’est sublime, et c’est ce que je suis venue chercher. Si le sol n’était pas gelé, je me serais assise un instant pour contempler…

Je repars ensuite, en vérifiant régulièrement le trajet sur l’application VisoRando. Le chemin est plein de petites bosses, et de relances, c’est bien plus agréable à mon goût que les énormes côtes du début.

J’arrive au village de Barberaz en mixant route et sentier. Il n’y a pas grand monde, il fait vraiment bon au soleil, et dès qu’on sort la tête des sous-bois, on a une magnifique vu sur le massif des Bauges. C’est un vrai plaisir ! Et pour me rappeler à l’ordre, une énorme côte sur goudron se présente à nouveau à moi. Un peu de replas en sentier, et hop, la même chose dans la caillasse et la boue, et en sous-bois. C’est éreintant, mais je tiens bon malgré les panneaux indiquant la Croix de la Coche qui semblent se moquer de moi (vous savez quand vous croiser un panneau indiquant 25 min, que vous marchez 10 min, et que vous croisez un nouveau panneau indiquant 20 min 😂). Après une dernière côte, communément appelé « chemin de sanglier », je finis par tomber sur le panneau « Croix de la Coche – 610m » 🎉 ! Au sol, une petite couche de neige, et à gauche, la croix qui se dessine à travers les arbres. J’y monte, pour atteindre le point culminant de mon parcours. La vue y est très jolie, et je décide de faire une pause déj’ ici plutôt que sur un banc dans Chambéry. Après tout, je suis en trail découverte et non en compétition.

Le retour est, bizarrement, beaucoup plus rapide ! Je reprends exactement le même chemin, mais je n’accélère pas trop en descente (je viens de manger). Les paysages sont toujours aussi agréables, et j’arrive aux environs de 13h à Chambéry.

Découverte des alentours de Chambéry

Grâce aux réseaux sociaux, en voyant ma demande de bons plans à Chambéry, Laurine m’a contacté et m’a spontanément proposé de m’amener en voiture. C’est ainsi que je me suis retrouvée avec Laurine et son amie Héloïse au lac du Bourget, non loin de Chambéry. Nous avons pris le chemin qui longe le lac, et nous avons couru pendant un moment, au soleil. Malgré le monde, c’était très agréable et vraiment apaisant de courir au bord de ce grand lac ! La pause sur le ponton qui en a suivi était tout aussi bien 😊

Chambéry est une petite ville pleine de charmes, calme, reposante et ressourçante. Sans voiture, en débarquant du train comme je l’ai fait, il est possible de faire de jolies randonnées (sur le parcours « Grande Montagne » je me suis arrêtée au point 8, au niveau de la Croix de la Coche, mais vous pouvez continuer encore quelques kilomètres). Avec ses 3 petites heures de train entre Paris et Chambéry et ses horaires plutôt arrangeantes (arrivée à 10h sur place, repartie à 18h), il y a vraiment de quoi passer une belle journée au plus près des montagnes qui vous font tant rêver  🏔⛰

Pour les plages paradisiaques, par contre, je n’ai pas encore la solution ! Mais ça ne devrait pas vous empêcher de continuer à …

(Par)courir le monde autrement !

Camille Courtenvert

 

2 réflexions au sujet de “Activité outdoor #6 : une journée à Chambéry”

  1. super de pouvoir s’échapper à la journée! Dans le même genre, je te conseille aussi BEsançon 😉 ce n’est pas la montagne mais c’est hyper nature tout accessible dès le centre ville. Il y aura un festival outdoor mi-juin plein de bonnes idées d’activité 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s