Lifestyle, Running

Moi, Camille, sportive & introvertie

Le titre doit déjà en intriguer plus d’un.e ; Camille, introvertie ? Mais d’abord, qu’est-ce que c’est qu’« être introvertie » ? Peut-on réellement l’être en étant active sur les réseaux ? Et entrepreneure ? Eh bien oui ! Et ça faisait un moment que j’avais envie de vous en parler. De vous parler à cœur ouvert de ce décalage que je peux ressentir … un décalage ni négatif ni positif, mais un décalage tout de même. Je suis et j’ai toujours été introvertie, et ça va je le vis bien (mieux).

Qu’est-ce que c’est qu’être introvertie ?

Très souvent connoté comme négatif, le mot « introverti » a été inventé par Carl Jung en 1913, en opposition au tempérament extraverti.
Être extraverti ou introverti, c’est seulement un trait de tempérament. L’un n’est pas plus négatif ou positif que l’autre … mais c’est parfois dur à comprendre tant l’introversion a été associée à une image de personne asociale, renfermée sur elle-même, timide, atteinte d’angoisse sociale … et c’est vrai que certaines de ces caractéristiques peuvent définir le comportement de certain.e.s introverti.e.s, qui auraient perdu confiance en eux, souvent à cause du fait de vivre dans un monde où l’on prône les personnes extraverties.

Pourtant être introverti c’est seulement puiser son énergie dans son « monde intérieur » ; il y a un besoin fondamental de solitude pour se ressourcer. Mais cette amour de la solitude n’empêche pas le besoin de vie sociale. L’approche en est juste différente, puisque être au contact des autres peut fatiguer émotionnellement la personne introvertie.

Personnellement, j’ai longtemps cru que j’avais un problème. En grandissant j’ai bien vu que je ne correspondais pas aux codes sociaux, et je me suis posée beaucoup de questions pendant des années, en essayant tant bien que mal de me faire rentrer dans les cases disponibles du monde actuel.

Trail du Petit Train
Trail du Petit Train

Comment le sport m’a permis d’accepter ma personnalité introvertie

Le sport, à mes yeux, est un moyen d’expression. Un moyen d’être moi, d’exprimer ma joie, mes colères, de sortir du monde mais aussi d’y entrer. La (ma) porte d’entrée dans la société.

A l’adolescence ….

J’ai longtemps eu du mal à me sentir intégrer, « comme les autres ». J’ai été la petite fille qui lisait son livre à la récré, celle qu’on ne choisissait que par défaut dans les équipes en EPS, celle qui n’était pas à l’aise à l’idée de dire bonjour à ses camarades de classe. Se faire des amis, se faire inviter aux anniversaires puis aux fêtes, ce n’était pas pour moi. Ça m’a rendu triste parfois, c’est dur quand on voit qu’on est pas comme la plupart des gens.

Mais il y a toujours eu le sport. Celui en dehors de l’EPS, les cours où l’on venait parce qu’on avait cette envie, cette passion. Je me suis toujours sentie moi, à ma place, en faisant du sport. Pourtant j’ai toujours été loin d’être la meilleure, mais dans le sport j’avais le droit d’être dans ma bulle et avec tout le monde à la fois. Il y a une connexion, une porte sur la vie sociale, et un droit à la solitude en même temps. On est tous ensemble et chacun pour soi ! Du moins, dans la course à pied, la boxe française, le VTT … tous ces sports non collectifs qui se pratiquent ensemble à l’occasion.

Aujourd’hui …

Et dans ces sports, j’étais loin d’être la seule « comme ça ». Sans m’en rendre compte, c’est à travers le sport que j’ai trouvé ma place. Et surtout à travers la course à pied. Cette pratique qui remet tout le monde face à lui-même, encore plus dans la longue distance.
Lorsque l’on court, des heures durant, nourrir son monde intérieur est indispensable, et le soutien des autres nécessaire. On alterne les phases de solitude et d’entraide. Pour moi, c’était la place parfaite.

C’est d’ailleurs toujours sans me poser de questions, que grâce au running je me suis mise à mon compte. Statut d’entrepreneure qui convient parfaitement à mon caractère introverti (mais pas que!).

Comment je vis le fait d’être très présente sur les réseaux et cette folie du running qui s’y est créée ?

Les réseaux sociaux ne sont que le reflet de ce que l’on veut bien montrer. Bien que je ne partage que du « vrai », je ne partage pas tout ! Il y a des moments rien qu’à moi, où j’apprécie ma solitude, mon instant, mes pensées … et que je ne partage pas !
Il est vrai, qu’en se mettant sur les réseaux on peut être poussé.e par l’adrénaline du partage, l’envie de se montrer. Il y a de toute façon un côté parfois un peu narcissique à se montrer en permanence… mais ce n’est pas ce que j’en retiens.

Les réseaux sociaux sont une fenêtre formidable sur le monde qui relient des gens par leurs passions, leurs rêves et leurs envies. Ils m’ont appris à apprécier encore plus les relations sociales, à avoir moins peur d’aller au contact de l’autre, et à oser !
Au-delà des déceptions et des déconvenues auxquelles nous pouvons être confrontés, les réseaux sont des créateurs de liens sociaux, aidant à passer du virtuel au réel … mais aussi de fermer la porte en douceur quand le besoin de solitude se fait ressentir:)

Quand à la folie des team, je m’y suis essayée plusieurs fois, et ça n’a pas toujours été convaincant. Le « trop » peut me gêner, même me faire sentir mal à l’aise, mais il y a d’autres qualités à faire partie d’une team ; le soutien, l’entraide, la bonne humeur … généralement on en fait partie pour partager des bonnes ondes:)

Aujourd’hui, je fais partie de la Run Happy Team de Brooks. Je ne suis certainement pas la membre la plus active ni la plus démonstrative, mais je le vis bien.

Je ne suis pas la plus à l’aise dans les runs collectifs et cela a pu me faire défaut lorsque je me suis installée dans de nouvelles villes, mais j’aime surtout courir seule, c’est mon moment à moi … excepté lors des runs culturels Parcourir Autrement ! C’est vraiment ma seule exception, qui rend ces moments exceptionnels pour moi ; il y a du partage et je vous apporte quelque chose. Je n’y suis pas en tant que Camille mais bien en tant qu’animatrice … et voir vos sourires satisfaits, ça, ça n’a pas de prix ❤

J’ai également mis en place la team #Parcoureurs avec Parcourir Autrement, qui se créé doucement, sans pression et surtout sans extravagance (un peu à mon image) … elle ne sera peut-être pas la plus populaire, mais elle sera à l’image de tous ceux qui partage la passion du running et du voyage, de l’exploration baskets aux pieds et de la découverte.
Et c’est bien la preuve qu’introverti.e  ne rime pas avec asocial.e !

Alors, à tou.te.s les introverti.e.s qui ont l’impression d’avoir rater un coche, soyez fier.e.s de votre tempérament, de votre monde intérieur et chérissez-le autant que possible ; il y a de la place pour tout le monde, dans le running ou ailleurs, mais surtout en

(Par)courant le monde autrement !

Camille Courtenvert

5 réflexions au sujet de “Moi, Camille, sportive & introvertie”

  1. un article fort intéressant! j’ai récemment lu « je penses trop » (qu’on m’avait offert), et ça donne aussi quelques clefs de réponse quand on ne se sent pas trop « dans le moule » au démarrage… mais je confirme, le sport c’est un sacré bon moyen d’avoir sa bulle, et la partager n’est pas incompatible ❤

    J'aime

  2. Merci Camille pour ce jolie article à cœur ouvert, moi aussi comme beaucoup j’ai trouvée ma place dans cette société grâce au sport, je me suis toujours trouvée différente des autres et j’ai plutôt tendance a rester dans mon coins, mais la course à pieds m’a vraiment permis de me découvrir et surtout découvrir les autres.
    Au plaisir de te lire
    Pauline

    Aimé par 1 personne

  3. Merci Camille pour cet article. J’ai aussi longtemps cru « que j’avais un problème » comme tu le dis si bien, jusqu’au jour où j’ai compris que j’avais simplement besoin d’un équilibre entre moments de solitude et vie sociale !

    Aimé par 1 personne

Répondre à alinetterunnette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s